Qu'est-ce que l'appréciation pastorale ?

Un texte de Joël Spinks

Saviez-vous que le mois d'octobre est le mois d'appréciation pastorale en Amérique du Nord ? Depuis des années, mon épouse et moi, ainsi que les membres de notre équipe, recevons des expressions d'appréciation et de reconnaissance de la part des frères et des sœurs de notre assemblée. C'est toujours une grande bénédiction pour nous de recueillir des cartes exprimant l'amour, et la gratitude des gens que nous servons, pour le ministère que nous exerçons toute l'année.

Alors que je voyage de plus en plus, je réalise que cette célébration pastorale n'est pas une pratique universelle, loin de là. C'est ce qui m'a décidé à écrire ce texte pour encourager mes frères et sœurs dans les nations, à célébrer leurs pasteurs. Que cet appel soit une source d'inspiration pour plusieurs amoureux de Dieu, qui répondront à Son appel divin, celui d'aimer et de bénir ceux et celles qui se donnent constamment pour l'Église.

LE DÉFI PASTORAL

Saviez-vous que plusieurs hommes et femmes de Dieu se donnent corps et âmes toute l'année, volant au secours de tous ceux qui sont dans le besoin ? Ils donnent leur temps pour panser les personnes souffrantes et blessées ; ils soutiennent les opprimés, offrent des soins pastoraux... Bref, ils se donnent constamment.

Malheureusement, ces mêmes ouvriers du Seigneur reçoivent pour leur engagement, beaucoup de critiques et d'opposition spirituelle, au lieu de l'appréciation juste et positive ! Ils sont souvent même trahis par les personnes qu'ils ont secourues. Vous vous demandez comment cela est-il possible ? Eh bien, les personnes blessées, c'est-dire, non-guéries, blessent souvent leur entourage en retour. Honnêtement, j'estime que le pastorat est l'un des ministères les plus difficiles de l'église. Peu de personnes apprécient véritablement le temps, les prières et tout l'amour qui ont été semés dans leur vie, et au contraire, la tendance est plutôt à l'ingratitude, voire à la méchanceté. Aujourd'hui, changeons tout cela : aimons, apprécions et honorons !

LA CULTURE CÉLESTE

Heureusement, depuis les années 90, l'Église Nord-Américaine a décidé d'adopter la culture céleste, celle de l'honneur, et de l'appréciation des bergers. À ma grande surprise, au début de notre ministère pastoral, Mathilde et moi avons reçu des lettres, des cartes et même des cadeaux de la part des frères et sœurs de notre église : « Merci pasteur pour tout ce que tu as fait pour nous et pour notre famille. »

Cette phrase ne coûte rien, mais elle a beaucoup de valeur pour nous, les ouvriers du Seigneur.

UNE QUESTION IMPORTANTE

Voudriez-VOUS intégrer cette célébration en Europe, en Afrique, partout dans le monde ? Certes, cela est possible, car l'origine de l'appréciation n'est pas Nord-Américaine, mais divine !

CE QUE DIEU PENSE DE L'APPRÉCIATION ET DE L'HONNEUR

Dieu est pour l'amour, la reconnaissance et l'honneur pour tous les hommes, ET surtout, pour les ministres de l'évangile ! Certains s'opposeront à ma déclaration, affirmant que nous sommes tous serviteurs de Dieu et donc tous égaux ! « Pourquoi en faire plus pour nos pasteurs ?! », diront-ils.

Sachez bien ceci : tous les hommes sont égaux en valeur, mais tous les hommes n'ont pas les mêmes attributions, les mêmes contraintes, les mêmes devoirs, ni les mêmes responsabilités spirituelles ! (1 Timothée 3:1-7). La Bible explique clairement que celui qui enseigne la Parole sera jugé plus sévèrement.

1 Mes frères, qu'il n'y ait pas parmi vous un grand nombre de personnes qui se mettent à enseigner, car vous savez que nous serons jugés plus sévèrement.

Sachez aussi que Dieu n'approuve ni le déshonneur, ni la familiarité que nous retrouvons dans plusieurs églises aujourd'hui. En fait, le climat céleste n'est pas celui de la critique et du mépris, mais bien celui de l'ordre, de l'amour, et de l'appréciation. Alors, pourquoi ne pas pratiquer ce que la Bible nous exhorte à faire ?

Je vous assure que si les assemblées francophones commençaient à véritablement aimer leurs pasteurs, nous verrions un changement spirituel énorme et radical dans nos églises.

Examinons certains versets qui révèlent l'importance de l'honneur en faveur des ouvriers du Seigneur :

17 Que les anciens qui dirigent bien soient jugés dignes d'un double honneur, surtout ceux qui travaillent à la prédication et à l'enseignement.
6 Que celui à qui l'on enseigne la parole fasse part de tous ses biens à celui qui l'enseigne.
7 Rendez à tous ce qui leur est dû : l'impôt à qui vous devez l'impôt, le tribut à qui vous devez le tribut, la crainte à qui vous devez la crainte, l'honneur à qui vous devez l'honneur.

Voilà, l'honneur semble être d'origine biblique n'est-ce pas ? Certains diront encore, « Oui mais j'ai vu des églises qui exagèrent vraiment dans ce domaine ! » C'est aussi mon cas, mais je ne permets pas aux excès des autres, de déterminer ma conduite et ma réponse à l'appel divin !

Maintenant, si vous pensez : « Oui, je veux adopter la vision divine de l'honneur ! », je vais vous aider de manière concrète à y arriver.

COMMENT S'ORGANISER ?

Vous avez été touché par ce texte ? Vous réalisez que c'est la volonté de Dieu que vous exprimiez votre gratitude envers votre pasteur ou envers votre couple pastoral ? Eh bien, foncez, ne vous retenez pas, bénissez-les au nom de Jésus !

Si votre pasteur a un(e) assistant(e) administratif(ve), vous pouvez lui faire part de cet article. Invitez-le(la) à proposer à votre l'église de préparer un culte spécial en l'honneur de vos pasteurs.

Voici un exemple du déroulement d'un culte d'appréciation :

Un porte-parole de l'église pourrait appeler les bergers sur l'estrade au moment habituel des annonces.
Vos bergers seront surpris lorsque ce porte-parole les bénira publiquement, en offrant des cartes, ou un panier plein de surprises, au nom de toute l'assemblée. Quel moment émouvant pour vos pasteurs et pour votre église !

COMMENT BÉNIR CONCRÈTEMENT ?

Vous pourriez ramasser secrètement une offrande d'amour pour vos pasteurs. Vous pourriez aussi offrir des cartes de souhaits, des cartes cadeaux pour un repas, pour un épicier, ou pour un magasin de vêtements.

L'an passé, à notre église, les sœurs nous ont préparé des paniers remplis de bénédictions : des pots de confiture faits-maison, des sauces à spaghetti, des desserts.

Vraiment, les possibilités sont infinies ! Une chose est certaine, si votre cœur y est, l'inspiration y sera aussi.

AU-DELÀ DU MOIS D'OCTOBRE

J'aimerais aussi vous inviter à bénir vos pasteurs au-delà du mois d'octobre ! Sachez que vous pouvez aimer votre pasteur tout au long de l'année ! Et oui, vous pouvez marcher dans la transparence et la loyauté !

6 Beaucoup de gens Proclament leur bonté; Mais un homme fidèle, qui le trouvera ?

Je vous l'assure, cette parole du livre des Proverbes est une réalité. Peu de gens sont fidèles. Plusieurs ne vivent que pour eux-mêmes ! Ils sont dirigés par leur âmes charnelles, influencés par des chrétiens charnels qui marchent dans la trahison et le manque de loyauté. Soyez différents d'eux, aimez authentiquement ! Je vous invite à tout faire pour alléger la charge de votre pasteur :

17 Obéissez à vos conducteurs et ayez pour eux de la déférence, car ils veillent sur vos âmes comme devant en rendre compte; qu'il en soit ainsi, afin qu'ils le fassent avec joie, et non en gémissant, ce qui ne vous serait d'aucun avantage.

De plus, vous pouvez faire comme l'Église primitive et prier pour vos leaders spirituels :

5 Pierre donc était gardé dans la prison; et l'Eglise ne cessait d'adresser pour lui des prières à Dieu.

Gloire à Dieu pour l'appui spirituel apporté aux bergers par les brebis de leur bergerie ! Au lieu des oppressions résultant de la médisance des chrétiens charnels, les bergers recevront plutôt le Saint-Esprit, qui les visitera suite à votre intercession ! Quelle glorieuse différence !

Allez-y, relevez le défi ! Semez de l'amour et de l'appréciation ce mois-ci ! Que la francophonie puisse se lever dans l'amour du Seigneur pour ses bergers au nom de Jésus !

Photo de Joël Spinks
Pasteur

5 commentaires

Pub Publicité

Faire un don

Je fais un don à « enseignemoi » de :
  • « Après la mort tragique de mon neveu de 11 ans, je suis tombée dans une grande dépression. J'ai visité enseignemoi.com et le Seigneur m'a relevée ! » Marie Laure, Belgique
  • « Je n'avais pas de travail et j'ai semé pour l'achat des locaux en faisant une demande spéciale à Dieu. Quelques jours après mon don, je commençais à travailler. » Christelle, États-Unis
  • « Alors que j'étais dans un désert spirituel, j'ai découvert enseignemoi.com. Depuis j'ai retrouvé une église et le Seigneur me restaure de jour en jour. » Arnaud, France
  • « J'étais catholique et je pensais connaître Dieu, mais dès le premier clic sur EnseigneMoi, ma vie a changé. J'ai découvert mon sauveur Jésus ! » Francine, France
  • « Depuis que j'ai découvert enseignemoi.com, j'écoute des prédications qui me font grandir de plus en plus chaque jour ! » Joyce, Belgique
  • « EnseigneMoi a changé ma vie. Grâce à ce site, j'ai accepté Jésus comme Seigneur et Sauveur. » Leida, Suisse
  • « J'ai conseillé le site enseignemoi.com à une dame qui voulait en finir avec sa vie, et Dieu l'a relevée à travers votre site. » Anitha, Belgique
  • « Le docteur planifiait de m'opérer à cause de fibromes. Mais j'ai reçu ma guérison divine en écoutant un enseignement d'Audrey Mack. » Adélaïde, France
Chaque jour, des vies sont transformées grâce à vos dons !
Enseignement
La pensée du jour

Tu dois être persévérant

par Aurélie Tchatchou
40:06
Partage biblique
Bonjour chez vous !

Soyez persévérant !

avec L'équipe emci
28:45
Partage biblique
Parole de femmes

Comprendre le schéma des pensées

avec Christine Beumier
28:56
Partage biblique
Vie de Foi

Le forfait divin de la guérison

avec Joël Spinks et Mathilde Gaudreau-Spinks
28:18
Prédication
In Studio

La faveur divine - Joseph de la prison au palais

avec Michel Chevalier
56:47
Prédication

La source

par Claude Houde
Plus
OK