Comment j'ai rencontré Dieu

1941 : j'ai 22 ans, je suis de nouveau malade, c'est ma 6ème pleurésie. Aprés un séjour à l'hôpital, les médecins me font rentrer chez moi passer mes derniers jours auprès de mon épouse et de ma fille. Je suis perdu, il n'y a plus d'espoir.

Depuis quelque temps, des réunions évangéliques sont faites dans notre village Sainte-Croix en Suisse. Un pasteur, Mr De Siebenthal, vient d'Yverdon, et les organise chez Madame Sueur, au lieu dit: " Vers chez Jacquart"; une centaine de personnes y assistent. Cette dame avait été guérie d'un cancer généralisé, et rendait témoignage de son expérience en invitant des gens à assister aux réunions. Me sachant malade, elle vient me voir et me raconte sa guérison. Elle m'affirme que je peux être délivré par la prière. Elle me propose la visite du pasteur, j'accepte.

Le lendemain, malgré l'abondante neige, environ 2 mètres, le pasteur arrive seul. Il se présente, et entame de suite la conversation sur la possibilité d'être guéri par Jésus. Il m'explique ce qu'est l'imposition des mains : "l'obéissance à l'ordre de Jésus selon l'Evangile".

Je lui réponds :

- Je ne veux pas changer de religion

- Je veux t'aider à changer de vie, me dit-il.

Et coupant court à toute contreverse, il m'impose les mains...

J'aurais pu dessiner mes poumons, ça m'a fait comme un "courant" formidable, comme un "feu" entourant mes poumons. Immédiatement je me suis senti mieux; dix jours après, j'étais un homme nouveau; trois mois après, le docteur Sandoz m'a reconnu guéri, et m'a posé cette question :

- Qu'as-tu fait ?

- Rien, rien... (Je suis timide, je n'ose pas parler de la prière...)

- Le pasteur De Siebenthal n'est-il pas venu te voir ?

- Oui, docteur, il est venu et il a prié pour moi.

- C'est bien, c'est un homme de Dieu, tu as eu raison, continue.

Bien longtemps aprés, il rencontre ma belle-mère et lui dit : C'est un réel miracle !

J'ai repris normalement mon travail. Je suis allé pour la première fois à une réunion en mars 1941. A la fin de celle-ci, Monsieur De Siebenthal fait un appel à suivre Jésus, je me sens réellement concerné. Je résiste, mais il poursuit :

- Maintenant, que ceux qui veulent donner leur coeur à Dieu lèvent la main !

Je me suis, à ce moment-là, réellement engagé, je me suis réellement converti, et j'ai donné ma vie pour Dieu. J'ai accepté d'être baptisé par immersion, conformément à la Bible, le 15 Juin 1941.

Plusieurs mois après, j'ai eu le désir d'apporter aux autres le témoignage de ce que Dieu avait réalisé dans ma vie, et je me suis consacré à l'annonce de cette "Bonne Nouvelle".

"Si nous sommes morts avec Lui, nous vivrons aussi avec Lui ; si nous persévérons, nous régnerons aussi avec Lui ; si nous le renions, Lui aussi nous reniera ; si nous sommes infidèles, Il demeure fidèle, car Il ne peut se renier lui-même." 2 Timothée 2.11-13
Mis en ligne le 11 octobre 2004
Vos commentaires
Pour écrire un commentaire, vous devez vous identifiez ci-dessous.

Nous avons réussi !

1 1 0 8

pionniers sur 1000

Gloire à Dieu, nous avons réussi ! L’objectif des 1000 pionniers a été atteint et même dépassé. Nous vous disons un grand merci !

D’ici quelques jours, nous vous présenterons une vidéo complète avec des nouvelles fraîches d'emci tv ainsi que la date officielle du lancement ! 
PUBLICITÉ
Vous aimerez aussi
Voici comment j'ai accepté Jésus-Christ dans ma vie. Ma vie passée a été très difficile avec l'absence d'un père que je ne voyais que pendant les vacances et celle d'une mère qui m'a abandonnée dès...
Mis en ligne le 06 octobre 2004
Mon enfant, ne laisse pas passer la grâce que tu cherches depuis si longtemps. Saisis-là ! Comme une biche soupire après le courant d'eau, ainsi mon âme soupire après Toi, O Dieu. Mon ...
Mis en ligne le 07 octobre 2004
31 ans, voilà le nombre d'années que j'ai passées loin de Dieu, sans même m'en soucier, ni même savoir s'il pouvait exister. Septembre 1997, ma femme et moi atteignons le point de non-retour. Il f...
Mis en ligne le 11 octobre 2004
J'étais à la fin de ma deuxième année de  terminale (Mai 2005) quand j'ai perdu mon neveu de 11 ans suite à un accident. En effet, il était en train de jouer avec son copain dans la...
Mis en ligne le 03 mai 2006