Comment j'ai rencontré Dieu

1941 : j'ai 22 ans, je suis de nouveau malade, c'est ma 6ème pleurésie. Aprés un séjour à l'hôpital, les médecins me font rentrer chez moi passer mes derniers jours auprès de mon épouse et de ma fille. Je suis perdu, il n'y a plus d'espoir.

Depuis quelque temps, des réunions évangéliques sont faites dans notre village Sainte-Croix en Suisse. Un pasteur, Mr De Siebenthal, vient d'Yverdon, et les organise chez Madame Sueur, au lieu dit: " Vers chez Jacquart"; une centaine de personnes y assistent. Cette dame avait été guérie d'un cancer généralisé, et rendait témoignage de son expérience en invitant des gens à assister aux réunions. Me sachant malade, elle vient me voir et me raconte sa guérison. Elle m'affirme que je peux être délivré par la prière. Elle me propose la visite du pasteur, j'accepte.

Le lendemain, malgré l'abondante neige, environ 2 mètres, le pasteur arrive seul. Il se présente, et entame de suite la conversation sur la possibilité d'être guéri par Jésus. Il m'explique ce qu'est l'imposition des mains : "l'obéissance à l'ordre de Jésus selon l'Evangile".

Je lui réponds :

- Je ne veux pas changer de religion

- Je veux t'aider à changer de vie, me dit-il.

Et coupant court à toute contreverse, il m'impose les mains...

J'aurais pu dessiner mes poumons, ça m'a fait comme un "courant" formidable, comme un "feu" entourant mes poumons. Immédiatement je me suis senti mieux; dix jours après, j'étais un homme nouveau; trois mois après, le docteur Sandoz m'a reconnu guéri, et m'a posé cette question :

- Qu'as-tu fait ?

- Rien, rien... (Je suis timide, je n'ose pas parler de la prière...)

- Le pasteur De Siebenthal n'est-il pas venu te voir ?

- Oui, docteur, il est venu et il a prié pour moi.

- C'est bien, c'est un homme de Dieu, tu as eu raison, continue.

Bien longtemps aprés, il rencontre ma belle-mère et lui dit : C'est un réel miracle !

J'ai repris normalement mon travail. Je suis allé pour la première fois à une réunion en mars 1941. A la fin de celle-ci, Monsieur De Siebenthal fait un appel à suivre Jésus, je me sens réellement concerné. Je résiste, mais il poursuit :

- Maintenant, que ceux qui veulent donner leur coeur à Dieu lèvent la main !

Je me suis, à ce moment-là, réellement engagé, je me suis réellement converti, et j'ai donné ma vie pour Dieu. J'ai accepté d'être baptisé par immersion, conformément à la Bible, le 15 Juin 1941.

Plusieurs mois après, j'ai eu le désir d'apporter aux autres le témoignage de ce que Dieu avait réalisé dans ma vie, et je me suis consacré à l'annonce de cette "Bonne Nouvelle".

"Si nous sommes morts avec Lui, nous vivrons aussi avec Lui ; si nous persévérons, nous régnerons aussi avec Lui ; si nous le renions, Lui aussi nous reniera ; si nous sommes infidèles, Il demeure fidèle, car Il ne peut se renier lui-même." 2 Timothée 2.11-13
Mis en ligne le 11 octobre 2004
Vos commentaires
Pour écrire un commentaire, vous devez vous identifiez ci-dessous.

Nous sommes rendus à :

0 7 9 7

pionniers sur les 1000

Notre objectif est de réunir 1000 frères et soeurs qui soutiendront emci tv en donnant 35 $ /mois ou plus.
PUBLICITÉ
Vous aimerez aussi
Je suis né dans une famille, où Dieu n'avait pas sa place. J'ai en effet grandi, en pensant que Dieu et tout ce qui le concerne étaient uniquement dédiés aux simples d'esprit et aux g...
Mis en ligne le 21 octobre 2004
J'ai 44 ans, et j'ai entendu l'évangile dès l'âge de 8 ans. Ma mère atteinte d'un cancer fut guérie par le Seigneur. A partir de ce jour, la prière et les réunions rythmèrent la vie de la maison. Plus
Mis en ligne le 15 octobre 2004
Je me suis senti si léger, heureux et libre que personne ne pouvais m'enlever cette joie, cette paix et ce bonheur que je venais de recevoir au travers de cette vie nouvelle. Né dans un...
Mis en ligne le 13 décembre 2012
A la déclaration de guerre, j'avais tout juste 16 ans, et rien ne me prédisposait à devenir une chrétienne fervente, ni même une fervente de quelque religion que ce soit. De nombreux problèmes étaient
Mis en ligne le 12 octobre 2004