David Porter - Étranglé

Ces choses peuvent altérer l'essence de ce que nous sommes.

Je savais que cela arriverait un jour.

Avec un grand bâillement je me suis assis devant mon ordinateur et j'ai posé avec soin ma tasse de café fumant, sur le bureau. Son odeur exquise me retira lentement de mon sommeil.

Soudain, quelque chose se frottait contre ma jambe. Le chat ? Je n'ai pas de chat !!!

J'ai regardé sous mon bureau et là, horreur, je vois que le câble d'alimentation de mon ordinateur, comme un serpent mince, enlace ma jambe. J'ai poussé un cri aigu comme une petite fille et j'ai sauté, essayant de m'en défaire. Mon ordinateur se fracassa sur le sol.

Finalement je me suis libéré mais j'ai vu que les six câbles qui partaient de la multiprise, se tordaient comme des vers de terre fous. Ils venaient à la vie ! Le câble de l'imprimante, celui du fax, du scanner et d'autres encore, étaient enchevêtrés et ils bougeaient tous.

J'ai hurlé car, soudain, j'ai compris qu'ils s'en prenaient à moi. Leurs prises se tournaient vers moi comme s'ils avaient enfin épié leur petit déjeuner.

J'ai couru en bas, deux marches à la fois, essayant de sauver ma vie. Pourtant mon coeur s'est presque arrêté de battre quand j'ai vu ce que j'ai vu dans le salon. La télévision était ligotée par des câbles, des fils et des cordes qui se tortillaient dans tous les sens—des câbles de dvd, magnétoscope, satellite, télé, etc.

Je me suis arrêté net devant ce spectacle et tout d'un coup, les prises sinistres de ces câbles se dressèrent vers moi, comme des serpents électriques tenant en respect leur victime. J'ai crié encore et j'ai couru dehors, prenant les clefs de la voiture dans l'entrée de la maison.

Mais, hélas, plus d'espoir parce qu'à l'intérieur de ma voiture des câbles bougeaient—câbles et fils de GPS, des cordons d'alimentation du téléphone portable, etc.

Mon ami, comment décrire mon désarroi ? Je suis tombé à genoux et puis je me suis allongé par terre tandis que tous ces câbles de la maison, du bureau et de la voiture m'ont attrapé et puis m'ont lié, me serrant si fort que la vie est partie de mon corps pleurant.

Bon, une petite confession. Peut-être que cette histoire n'est pas vraie.

Mais, suis-je la seule personne qui se sente envahie par des câbles, des cordons et des fils ?

Mais, suis-je la seule personne qui se sente envahie par des câbles, des cordons et des fils ? Cela nous change ? Retour à novembre 2010. Beaucoup de choses essaient de s'accaparer de notre temps—le travail, la télé, toutes sortes de médias—la plupart des choses sont bonnes ou presque.

Mais, tout cela peut entourer notre coeur et notre vie pour nous serrer si fort qui la vie s'éteint. Si nous ne faisons pas attention, ces choses peuvent altérer l'essence de ce que nous sommes. Et au plus profond de nous, le coeur a faim. Nous avons tellement grignoté des chips et du chocolat que notre corps revendique une nourriture solide.

Que faire ?

« Arrêtez, et sachez que je suis Dieu: Je domine sur les nations, je domine sur la terre. L'Éternel des armées est avec nous, Le Dieu de Jacob est pour nous une haute retraite. -Pause. » Ps. 46:10,11, version Segond. « Tenez-vous tranquilles, et sachez que je suis Dieu: je serai exalté parmi les nations, je serai exalté sur la terre. » Version Darby.

Pour être tranquille au centre de vous-même, vous devez programmer un temps chaque jour pour échapper aux câbles. Parfois, vous devez échapper toute une journée ou des journées, ou même des semaines, en laissant les câbles dormir.

Autrement le vrai « vous » en Dieu pourrait être subtilement changé, même dénaturé par ces attaques constantes des câbles. Certains d'entre nous, avons besoin de débrancher ces trucs attirants mais tyranniques et de reprendre notre vie en main.

Hummm ...
« Si vous traitez un expert comme un débutant, vous allez échouer. » Seth Godin

Mis en ligne le 21 novembre 2010
Vos commentaires (10)
Pour écrire un commentaire, vous devez vous identifiez ci-dessous.
  • Pina
    pina - Ah!!! ! Quelle exhortation aussi épatante. C'est la réalité dans nos vies aujourd'hui. Merci padteur pour cette sonnette d ' alarme. Soyez bénis.
    Répondre · le 22 juin, à 09h37
  • Badjoko
    badjoko - Merci homme de Dieu, j'aimerai savoir pourquoi vous avez choisi d'utiliser presque toujours ce style pour rediger vos pensées? ce n'est pas mal, mais la diversité de style me fera beaucoup de bien à chaque fois que je vois un message signé Poter je sais déjà à quoi m'attendre: une histoire de fleur ou d'enfant pour finalement parler d'amour ou de foi ... ça demande beaucoup d'éffort et de concentration pour en venir à ce que vous voulez dire et ce n'est pas sur que tout lecteur vous comprend forcement; votre style n'abouti à mon avis qu'à deux conséquence soit cest marrant et édifiant à la fois soit c'est opaque et embarrassant à la fois.
    je vous aime dans le Seigneur si mes remarques peuvent être prises en compte j'en serai très contente et honorée.
    Répondre · le 22 novembre 2010, à 16h12
  • Nath.
    nath. - Et oui.
    Répondre · le 22 novembre 2010, à 00h20
  • Jérémy Sourdril
    jérémy sourdril - La fin du message manquait, elle vient d'être ajoutée. Merci de votre compréhension !
    Répondre · le 21 novembre 2010, à 23h07

Nous sommes rendus à :

0 5 5 5

pionniers sur les 1000

Notre objectif est de réunir 1000 frères et soeurs qui soutiendront emci tv en donnant 35 $ /mois ou plus.
PUBLICITÉ
Vous aimerez aussi
Portes Ouvertes
Hassan, un chrétien somalien de 25 ans réfugié au Kenya a été attaqué et laissé pour mort. Transporté à l'hôpital, ses jours ne sont plus en danger « Même après l'attaque dont mon fils a été victime
Mis en ligne le 09 novembre 2011
Observatoire de la christianophobie
Un jeune chrétien algérien, Siagh Krimo, marié et père d'un enfant de neuf mois, a été arrêté le 14 avril dernier et détenu pendant trois jours pour avoir passé un CD sur le christi...
Mis en ligne le 22 septembre 2011
David Porter
Est-ce qu'il y a de l'espoir au-delà de la douleur? « L'Éternel est près de ceux qui ont le coeur brisé, Et Il sauve ceux qui ont l'esprit dans l'abattement. Le malheur atteint souve...
Mis en ligne le 26 mai 2012
Portes Ouvertes
Notre venue dans la ville de Sibut était un rafraîchissement pour eux. Les chrétiens qui nous ont accueillis ont partagé leur peine et le drame vécu depuis des mois. « 300 Sélékas sont ven...
Mis en ligne le 16 mai