Amos chapitre 6

1 Malheur à ceux qui vivent tranquilles dans Sion, Et en sécurité sur la montagne de Samarie, A ces grands de la première des nations, Auprès desquels va la maison d'Israël !...
2 Passez à Calné et voyez, Allez de là jusqu'à Hamath la grande, Et descendez à Gath chez les Philistins : Ces villes sont-elles plus prospères que vos deux royaumes, Et leur territoire est-il plus étendu que le vôtre ?... 3 Vous croyez éloigné le jour du malheur, Et vous faites approcher le règne de la violence.
4 Ils reposent sur des lits d'ivoire, Ils sont mollement étendus sur leurs couches; Ils mangent les agneaux du troupeau, Les veaux mis à l'engrais. 5 Ils extravaguent au son du luth, Ils se croient habiles comme David sur les instruments de musique. 6 Ils boivent le vin dans de larges coupes, Ils s'oignent avec la meilleure huile, Et ils ne s'attristent pas sur la ruine de Joseph !
7 C'est pourquoi ils seront emmenés à la tête des captifs; Et les cris de joie de ces voluptueux cesseront. 8 Le Seigneur, l'Eternel, l'a juré par lui-même; l'Eternel, le Dieu des armées, a dit : J'ai en horreur l'orgueil de Jacob, Et je hais ses palais; Je livrerai la ville et tout ce qu'elle renferme.
9 Et s'il reste dix hommes dans une maison, ils mourront. 10 Lorsqu'un parent prendra un mort pour le brûler Et qu'il enlèvera de la maison les ossements, Il dira à celui qui est au fond de la maison : Y a-t-il encore quelqu'un avec toi? Et cet homme répondra : Personne... Et l'autre dira : Silence ! Ce n'est pas le moment de prononcer le nom de l'Eternel. 11 Car voici, l'Eternel ordonne : Il fera tomber en ruines la grande maison, Et en débris la petite maison.
12 Est-ce que les chevaux courent sur un rocher, Est-ce qu'on y laboure avec des boeufs, Pour que vous ayez changé la droiture en poison, Et le fruit de la justice en absinthe ? 13 Vous vous réjouissez de ce qui n'est que néant, Vous dites : N'est-ce pas par notre force Que nous avons acquis de la puissance ? 14 C'est pourquoi voici, je ferai lever contre vous, maison d'Israël, Dit l'Eternel, le Dieu des armées, une nation Qui vous opprimera depuis l'entrée de Hamath Jusqu'au torrent du désert.