1 Pierre chapitre 5

1 Je ferai, à présent, quelques recommandations à ceux parmi vous qui sont responsables de l'Eglise. Je leur parle en tant que responsable comme eux et témoin des souffrances du Christ, moi qui ai aussi part à la gloire qui va être révélée. 2 Comme des bergers, prenez soin du troupeau de Dieu qui vous a été confié. Veillez sur lui, non par devoir, mais de plein gré, comme Dieu le désire. Faites-le, non comme si vous y étiez contraints, mais par dévouement. 3 N'exercez pas un pouvoir autoritaire sur ceux qui ont été confiés à vos soins, mais soyez les modèles du troupeau. 4 Alors, quand le Chef des bergers paraîtra, vous recevrez la couronne de gloire qui ne perdra jamais sa beauté.
5 Vous de même, jeunes gens, soumettez-vous aux responsables de l'Eglise. Et vous tous, dans vos relations mutuelles, revêtez-vous d'humilité, car l'Ecriture déclare : Dieu s'oppose aux orgueilleux, mais il accorde sa grâce aux humbles. 6 Tenez-vous donc humblement sous la main puissante de Dieu, pour qu'il vous élève au moment qu'il a fixé. 7 Déchargez-vous sur lui de tous vos soucis, car il prend soin de vous.
8 Ne vous laissez pas distraire, soyez vigilants. Votre adversaire, le diable, rôde autour de vous comme un lion rugissant, qui cherche quelqu'un à dévorer. 9 Résistez-lui en demeurant fermes dans votre foi, car vous savez que vos frères dispersés à travers le monde connaissent les mêmes souffrances.
10 Mais quand vous aurez souffert un peu de temps, Dieu, l'auteur de toute grâce, qui vous a appelés à connaître sa gloire éternelle dans l'union à Jésus-Christ, vous rétablira lui-même ; il vous affermira, vous fortifiera et vous rendra inébranlables. 11 A lui appartient la puissance pour toujours. Amen !
12 Par Silvain, ce frère fidèle, je vous ai écrit assez brièvement pour vous encourager et vous assurer que c'est bien à la véritable grâce de Dieu que vous êtes attachés.
13 Recevez les salutations de l'Eglise qui est à Babyloneet que Dieu a choisie. Mon fils Marc vous envoie aussi ses salutations. 14 Donnez-vous, les uns aux autres, le baiser fraternel. Paix à vous tous qui êtes unis au Christ.