Asa Alonso Allen

Biographie de Asa Alonso Allen

A.A. Allen fut l'un des «évangélistes de guérison» les plus influents de la moitié du XXe siècle. Bien qu'ayant été durement critiqué par de nombreux responsables religieux, dénoncé par les médias et diffamé par beaucoup d'autres pour ses façons de faire à sensation, Dieu utilisa puissamment Allen pour guérir des milliers de personnes et même pour lancer d'autres

ministères. Même si les dernières années, surtout, de la vie de Asa A. Allen ne furent peut-être pas aussi exemplaires que celles du début de son ministère, ou comme celles d'autres hommes utilisés puissamment par Dieu (par exemple Smith Wigglesworth, John G. Lake, etc...), malgré ses «bas» (qu'ont connu également beaucoup de personnages bibliques, tels que

Samson, David, Salomon, Elie, etc...), son histoire veut nous rappeler non seulement que notre regard doit être TOUJOURS tourné et SEULEMENT tourné vers Jésus, l'Exemple parfait de foi, et vers aucun autre être humain, mais aussi qu'auprès de Dieu il n'y a pas de favoritisme et qu'Il répondra à quiconque Le cherche.

Asa Alonzo Allen est né le 27 mars 1911 dans une famille ravagée par l'alcool. Ses parents étaient des

ivrognes invétérés, et ils s'amusaient à donner à leurs enfants de la liqueur et à observer les pitreries d'ivrognes que leurs enfants faisaient jusqu'à ce qu'ils perdent connaissance. Le résultat fut que tous les enfants grandirent dans l'alcoolisme. Allen avait deux frères qui moururent tous deux comme des ivrognes. Allen s'échappa de chez lui à 14 ans pour mener une vie vagabonde, libre de l'horrible vie familiale qu'il avait vécue jusqu'alors, mais il continua à boire et à fumer, jusqu'à ce qu'il en meure presque.

Plus tard, une fois revenu chez sa mère dans une ferme de campagne, les Allen ouvrirent une salle de bal qui était approvisionnée en bière faite à l'arrière de la maison. Dans la rue, il y avait un homme du nom de frère

Hunter, qui était en train d'ouvrir une église pentecôtiste qui priait contre la salle de bal des Allen. Finalement,

Allen, qui menait une vie misérable d'ivrogne, vit le mode de vie de l'église et il accepta Christ comme son

Sauveur personnel. Enfin, à un rassemblement pentecôtiste en plein air à Oklahoma auquel Allen participa, il reçut le baptême dans le Saint-Esprit avec le parler en langues.

Lorsque sévissait la Grande Dépression, alors qu'il était dans le Colorado avec sa femme Lexie, Allen lança

son ministère «A. A. Allen ministries» avec de maigres capitaux et grâce à la prière. Souvent, ils recevaient des

offrandes spéciales pour le pasteur allant de 35 centimes à 5 centimes. Ils coupaient le bois et le vendaient afin de se procurer de l'argent pour continuer à vivre, alors que les offrandes payaient le carburant qu'il fallait pour se déplacer d'une rencontre à une autre. Ce fut pendant ces rassemblements qu'Allen apprit la puissance de la prière. Grâce à la prière, il obtenait de 30 à 60 personnes sauvées aux réunions, dans lesquelles de nombreuses fois il n'y avait que ce nombre-là de personnes !

Vers la fin des années Trente, Allen accepta un poste de pasteur à la Tower Assembly of God à Holly, dans le

Colorado. Cela arriva au temps où l'esprit d'Allen fut poussé à rechercher le secret de la puissance de Dieu. Le jeûne était une chose nouvelle pour Allen à tel point qu'il éprouva de grandes difficultés à le supporter. Mais un jour, quand il eut interrompu de façon prématurée un jeûne, le Saint-Esprit le convainquit dès la première

bouchée et il retourna dans sa petite chambre de prière et il dit à sa femme de l'enfermer à clé. Allen rapporte

son expérience en ces termes :

«Je commençai à me rendre compte que la lumière qui était en train de remplir ma chambre de prière était la

gloire de Dieu ! La présence de Dieu était tellement réelle et puissante que je sentais que j'allais mourir là, sur

mes genoux... Alors, comme un tourbillon, j'écoutai Sa voix. C'était Dieu ! Il était en train de me parler ! C'était

la glorieuse réponse que j'avais recherchée avec tant de soin et que j'avais attendue depuis ma conversion à

l'âge de 23 ans... Cette voix semblait plus rapide que n'importe quelle voix humaine, plus rapide que ce que je

pouvait suivre mentalement, Dieu était en train de me parler... Dieu me donnait la liste des choses qui se

trouvaient entre moi et la puissance de Dieu. Après chaque nouveau réquisitoire ajouté à la liste dans mon esprit, suivait une brève explication, ou un court sermon, qui expliquait le réquisitoire et son importance... Alors que Dieu me parlait, moi je prenais des notes... Quand le dernier réquisitoire fut écrit sur la liste, Dieu parla encore une

fois et dit : "Voilà la réponse. Quand tu auras mis sur l'autel de la consécration et de l'obéissance la dernière

chose écrite sur ta liste, non seulement tu guériras les malades, mais en Mon nom, tu chasseras les démons, tu

verras beaucoup de miracles puissants alors que tu prêcheras en Mon nom la Parole, puisque voici, Je te donne la puissance sur toute la puissance de l'ennemi». (www.eVangelo.org)


Nouveautés de Asa Alonso Allen

15 commentaires