Albert Benjamin Simpson

Biographie de Albert Benjamin Simpson

Quoique « Lui-même » en soit déjà à sa 11ème édition française, son auteur est encore ignoré parmi-nous. Il mériterait fort cependant d'être connu.

Né à Bayview, Prince Edward Island, Canada, le 15 décembre 1843, d'une famille écossaise, il reçut une forte et très austère éducation presbytérienne. Richement doué, mais physiquement frêle, il passa à 16 ans par une intense crise de santé et d'âme, suivie d'une conversation profonde et typique : « Souvenez-vous que la toute première bonne oeuvre que vous ferez jamais... sera de croire en Jésus-Christ !. Jusqu'à ce que vous en veniez-là, toutes vos oeuvres, vos prières, vos larmes et vos bonnes résolutions seront vaines. Croire au Seigneur Jésus, c'est tout simplement le prendre au mot et admettre qu'Il vous reçoit et vous sauve actuellement, à l'endroit où vous êtes. N'a-t'Il pas dit : « Celui qui vient à moi, certes, je ne le mettrai pas dehors ! »

Après avoir lu ces lignes, A. B. Simpson fit aussitôt ce pas décisif. Le résultat fut immédiat et fécond... la conviction de péché qui le torturait depuis si longtemps le quitta séance tenante. Ce fut là le début d'une vie et d'un ministère exceptionnellement bénis.

Consacré et marié à 21 ans, il fut successivement pasteur, à Hamilton du 12 Septembre 1865 au 20 Décembre 1873, à Louisville jusqu'au 7 Novembre 1879 et à New York, de Novembre 1879 au 7 Novembre 1881, puis il travailla indépendamment 38 ans.

A chacune de ces étapes, il fit des pas de géant dans la vie spirituelle, tandis que son oeuvre, elle aussi, se développait de façon étonnante. La fin de son ministère à Hamilton fut marquée par la crise décrite dans ces pages. Dès lors, rempli de la vie divine, il nage en pleine liberté dans la grâce, comme un poisson dans l'Océan et, avec une rare puissance, proclame en paroles et par la plume la plénitude de la vie qui est en Christ ; il fonda une association qui devint plus tard le Christian and Missionary Alliance et, sous le même nom, le premier journal missionnaire illustré des États-Unis. Il exerça aussi un admirable ministère de guérison.

Grand centre de coopération inter-ecclésiastique, la C. and M. Alliance établit des oeuvres de relèvement pour buveurs et femmes tombées, etc., créa une vingtaine de sociétés missionnaires dans les régions les plus négligées (en 25 ans, 125 de ces missionnaires avaient déjà sacrifié leur vie au service du maître).

Partout dans les États-Unis, A. B. Simpson fut appelé pour des « missions » remarquablement bénies. Son activité littéraire et oratoire fut prodigieuse.

Enfin, il fonda à Nayak sur l'Hudson un institut missionnaire qui prit un merveilleux essor. C'est là qu'il s'endormit paisiblement le 29 Octobre 1919, dans sa 76ème année.

Son labeur fut prodigieux, peu d'hommes ont vu ainsi s'ouvrir devant eux des possibilités toujours plus vastes d'exercer pour leur Sauveur une influence féconde.

Gustave Bugnion

L'Hermitage Lausanne


Nouveautés de Albert Benjamin Simpson

Enseignement

Lui-Même

par Albert Benjamin Simpson

7 commentaires